• Accueil
  • > La vie trépidante de MrHobbes

[Les Incroyables Péripéties de MrHobbes] 4 – Le meilleur ami

5082012

Salut les amis MDRRRRRRRRRRR

Aujourd’hui j’ai décidé de rendre hommage à mon meilleur ami.

Nouvel épisode assez palpitant, avec un hommage à un grand chanteur (too young to die Grego).
Un bon en avant cinématographiquement parlant, où tout mon talent d’acteur de dévoile au grand jour. Les inspirations visuelles pour cet épisode sont Tim Burton et Max Pecas.
Enjoy :)

Merci à SkinnyMcGee pour son aide

 

Image de prévisualisation YouTube



[Les incroyables péripéties de MrHobbes] 3 – Le sens de la vie

28072012

Salut les amis! Vous l’attendiez avec impatience (ou pas, après tout je m’en tape), voici le troisième épisode des Incroyables Péripéties de MrHobbes!

Troisième épisode un peu part, se voulant témoin des inquiétudes de notre monde et notre incompréhension face à l’univers, la mort, la vie et le reste.

Épisode réalisé par SkinnyMcGee, dont l’influence principale pour le coup a été deux cinéastes très proches formellement, à savoir Michael Bay et Gérard Oury.




[Les incroyables péripéties de MrHobbes] 2 – L’ennui

23072012

Je crois que ça mérite une petite introduction

La première vidéo publiée la semaine dernière n’avait strictement aucun but. C’était censé être un one-shot (et le fait de donner un titre d’épisode était censé être un gag).

Mais comme le traite cette vidéo ces temps ci je m’ennuie beaucoup. J’ai donc décidé de mettre à profit cet ennui pour sortir une série de vidéos moyennement autobiographiques sur mon été sans ma meuf (étudiante archéologue en stage long CMB), t’as vu.

C’est sans prétention, c’est pour le délire et ça m’occupe. Si ça vous plait c’est un bonus. #desbisous

 

 

 

 

 

 




[Les incroyables péripéties de MrHobbes] 1 – La faim

17072012

Premier épisode d’une série de vidéos passionnantes sur ma vie fictivo-autobiographique. J’espère que ça va vous plaire les loulous.

Je commence avec une vidéo génialissime et qui envoie du LOURD, fruit de longues heures de travail et d’études, de nuits blanches à peaufiner le scénario et autant pour sublimer le montage.

A noter l’utilisation d’une musique de mon groupe Forlorn Cry, Superhero <3

 

 




Parce que des fois je suis sérieux

17032012

Parce que des fois je suis sérieux dans La vie trépidante de MrHobbes

 

Salut à toi, lecteur. Article un peu étrange, qui vient un peu de nulle part, mais j’avais besoin d’aborder le sujet.

Ceux qui me connaissent savent que je dis beaucoup d’idioties et raconte des histoires auto-proclamées drôle à longueur de temps, et qu’en contre partie je ne raconte jamais rien de personnel. Pas besoin d’être fin psychologue pour comprendre qu’exposer mon moi n’est pas mon fort et que l’avalanche de bouffonneries est un piètre cache misère.

 

Cet article n’a pas pour fonction d’intéresser le lecteur inconnu, j’en suis bien conscient. C’est plutôt une lettre ouverte aux gens qui me connaissent et qui se demandent un peu ce qui se passe dans ma tête ces derniers temps. Alors profite, toi, ami, connaissance, proche, parent, confident ou amant. Parce que c’est pas souvent.

 

Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai depuis quelque temps pas mal de temps pour moi. J’ai été viré d’un taf que j’avais depuis 4 ans. Un travail pas parfait certes, des tensions, mais des collègues et amis formidables. Après avoir pris un temps pour me rendre compte de l’évidence, encaisser le choc du départ, je me suis laissé convaincre que la tournure des évènements était en fin de compte une bonne chose, une occasion de prendre un nouveau départ et repartir sur de bonnes bases.

Seulement, j’avais pas anticipé un tout petit détail, mais qui en fin de compte se révèle important. La dépression.

Alors évidemment, je m’en suis pas rendu compte tout de suite (ou tout du moins j’ai pas voulu l’admettre). La Rochefoucauld disait  » On se console souvent d’être malheureux par un certain plaisir qu’on trouve à le paraître « , et chez moi c’est dans un premier temps l’exact opposé qui s’est produit, positivant à outrance une situation extrêmement douloureuse.

J’ai essayé de me dépêtrer un peu de ça, je suis allé voir mon meilleur ami à Paris (big up Skinny McGee), j’en ai profité pour rencontrer des gens très sympas que je côtoie sur le net depuis 4 ans (big up CloneWeb Team), passé des moments vraiment très agréables. Mais à mon retour c’était l’horreur.

Grosse rechute non contrôlée, passé des jours consécutifs sans sortir de chez moi, tels les tristes Hikikomori japonais. Je l’ai déjà dit, je me dévoile pas souvent, et j’ai une très forte tendance à l’isolement (physique et communicatif). Et j’ai passé un moment assez terrible. Après tout, je me voyais vivre une vie ratée à enchainer boulots de m**** et chômage, parce que pas d’études satisfaisantes. Et j’ai jamais pris la peine de courir après mon rêve. Une vie gâchée?

Si je prends la peine d’en parler, c’est parce qu’on me demande souvent comment je vais, les gens ont des gestes entreprenants envers moi, gestes que j’ai eu l’insolence de refuser ou esquiver. Sorry guys. J’avoue être un handicapé social, je fais ce que je peux pour changer ça.

Mais surtout je me suis enfin donné un bon coup de pied aux fesses, et tout va mieux.

J’ai discuté posément avec ma moitié, rencontré une amie, recontacté d’autres. Et je sais ce que je veux, c’est plus le moment de me laisser abattre.

 

J’ANNONCE

J’ai donc pour projet de faire une vraie formation dans l’audiovisuel, en particulier le cinéma. Dans un premier temps par correspondance, pour me mettre à niveau, quitte à trouver des jobs moyens en attendant que je la termine. Et puis ensuite pourquoi pas rejoindre une école spécialisée, même à court terme.

Mon positionnement est désormais très simple:je veux faire un travail que j’aime. Je veux me lever en étant heureux de faire ce que je fais. J’ai aucune envie de vivre une vie pleine de regrets et de remords, en me disant que je suis passé à côté de ma vraie passion pour rien, je veux me donner les moyens de mes ambitions et pouvoir dire ensuite « j’ai tout essayé ». Et dans l’idéal réussir.

MORALE : VOUS INQUIÉTEZ PAS LES POTOS TOUT VA MIEUX, JE VOUS ENNUIERAI PLUS AVEC MES ÉTATS D’ÂME

 

MrHobbes, back on the road

likeaboss.jpg-300x300 dans La vie trépidante de MrHobbes

Et pour prouver ma bonne humeur, cette merveilleuse chanson d’Éric des Musclés

Image de prévisualisation YouTube







Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Millenium Development Goal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gucci158
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres